Cheval blanc

Combien coute un cheval ?

Si vous envisagez d’acheter un cheval, il est bon de prendre le temps d’examiner chaque coût et prix, car les chevaux ne sont pas bon marché.

Il y a le prix d’achat initial, bien sûr. Mais il faut ensuite penser aux frais de pension, à la nourriture, à l’équipement, au bien-être et à l’assurance. Il ne faut pas longtemps pour que votre facture atteigne des milliers de livres par an.

Notre guide explique chaque coût afin de vous aider à établir un budget réaliste et, si tout va bien, à acheter le cheval de vos rêves. Alors, combien coûte un cheval ? Le prix d’un cheval est-il trop élevé pour vous ou pouvez-vous assurez le coût de sa garde ?

Acheter un cheval en France

La première dépense, la plus évidente, est le coût initial de l’animal. Le prix des chevaux varie énormément en fonction de leur taille, de leur âge, de leur race, de leur pedigree et de leur entraînement.  

Par exemple, un jeune poney de petite taille peut vous coûter quelques centaines de livres, tandis qu’un cheval de race peut vous coûter plusieurs milliers de livres. En général, vous pouvez vous attendre à payer environ 3 000 euros. Vous ne pouvez pas vous attendre à acheter un bon cheval et à en prendre soin à peu de frais. 

Il peut être intéressant pour vous de faire appel à un avocat pour rédiger un contrat juridique, surtout si vous achetez un cheval coûteux. 

Ce contrat fixera les conditions de la vente et servira de preuve en cas de litige sur la propriété de l’animal. Les frais d’avocat peuvent varier, mais vous devriez mettre de côté quelques centaines de livres pour cette dépense. 

N’oubliez pas que vous risquez d’encourir des frais supplémentaires pendant la recherche d’un cheval approprié, car vous devrez probablement vous déplacer dans tout le pays pour voir les achats potentiels.  

Contrôle d’un animal en France

Une fois que vous avez trouvé le bon cheval, vous devez le faire contrôler pour vous assurer qu’il est en bonne santé. 

Le coût de ce contrôle varie généralement entre 75 et 250 euros. Un processus de contrôle en deux étapes est moins cher, mais basique. La procédure en cinq étapes se situe dans la partie supérieure de la fourchette de prix, mais elle est plus rigoureuse et vous donne plus d’informations sur l’animal. 

Certains assureurs insistent également sur une procédure de contrôle en cinq étapes.  

N’oubliez pas que si un cheval échoue à la procédure de contrôle que vous avez choisie, vous ne pourrez pas demander le remboursement de votre argent. 

Assurer votre cheval en France

Compte tenu des nombreuses dépenses liées à votre cheval, il peut être tentant de ne pas souscrire d’assurance équine, mais il s’agit d’une dépense que vous ne pouvez pas vous permettre d’économiser. Il est important d’avoir une bonne assurance pour protéger votre animal ainsi que votre portefeuille en cas de problème. 

L’assurance vous protège surtout contre les frais vétérinaires, mais il n’y a pas que les accidents et les maladies dont vous devez tenir compte. Le vol de chevaux est un véritable problème au Royaume-Uni et il prend de l’ampleur, ce qui justifie la mise en place d’une couverture pour vous protéger en cas de vol de votre cheval.  

Vous devez également tenir compte de l’équipement de votre cheval – la sellerie et les harnais sont extrêmement coûteux, il est donc essentiel que vous ayez une assurance suffisante pour les couvrir également. 

Une autre option importante à considérer est l’assurance responsabilité civile. Vous devez savoir que vous êtes responsable si votre cheval blesse quelqu’un ou endommage ses biens. Ainsi, si votre ami équin est sujet à des sautes d’humeur, cette couverture supplémentaire peut être parfaite pour vous. 

Frais vétérinaires en France

Tous les chevaux doivent être vaccinés chaque année contre la grippe, ce qui coûte environ 35 euros, plus 35 euros de frais d’appel, soit un total de 70 euros par an. Le cheval doit également être vacciné contre le tétanos chaque année. 

Vous devez prendre soin des dents de votre cheval en demandant à un technicien dentaire équin qualifié de contrôler l’animal tous les six mois. Le coût typique est d’environ 50 euros par visite. 

Le traitement vermifuge est une autre dépense. Le traitement le plus efficace est un plan ciblé, à partir d’environ 50 euros. 

Vous devrez également faire appel au vétérinaire si votre cheval tombe malade ou a un accident ou une blessure. Les factures de vétérinaire peuvent s’élever à des milliers de livres, c’est pourquoi la plupart des propriétaires de chevaux souscrivent une assurance équine appropriée pour leur animal.

Frais de pension en France

Il n’est pas possible de garder un cheval dans le jardin, il faut donc penser à l’endroit où l’animal vivra – et vous pourriez finir par payer des centaines de livres par mois en frais de pension. 

L’hébergement en pension libre est généralement l’option la moins chère, entre 80 et 100 euros par mois pour un champ, une écurie ou les deux. Mais c’est à vous qu’il incombe de prendre soin de votre cheval au quotidien, quel que soit le temps !

La pension complète coûte à partir de 300 euros par mois environ, mais c’est la cour qui s’occupe de votre cheval.

Le type de pension que vous choisissez dépend de votre budget, mais aussi de votre style de vie. Si, par exemple, vous êtes très occupé, vous n’aurez probablement pas le temps de nettoyer régulièrement votre cheval.  

Lire aussi :

Location de terrain en France

Vous trouverez peut-être un agriculteur local ou un propriétaire foncier qui est prêt à louer un champ pour votre cheval. C’est souvent bon marché, mais vous devrez aussi entretenir le terrain ainsi que votre cheval. 

Coût du matériel et de l’équipement du cheval en France

Certains vendeurs incluent le harnachement et l’équipement du cheval dans la transaction, ou vous pouvez les acheter moyennant un supplément.  

Si votre cheval n’est pas équipé d’une sellerie, vous devrez faire des achats. Les prix des selles d’occasion commencent à environ 200 euros, plus environ 20 euros pour une bride. Si vous voulez acheter une sellerie neuve, vous devez vous attendre à payer le triple du prix. 

À moins que votre cheval ne soit en écurie toute l’année, vous devriez normalement prévoir un budget pour deux couvertures d’écurie, qui coûtent environ 50 euros chacune. Les couvertures d’écurie sont moins chères, environ 30 euros chacune. 

N’oubliez pas de mettre de l’argent de côté pour les seaux à nourriture, les kits de pansage et d’autres articles ; environ 200 euros devraient couvrir ces articles divers. 

Coût de l’alimentation d’un cheval en France

Si votre cheval est en liberté toute l’année, il aura besoin de foin pour compléter l’herbe en hiver – et le foin coûte environ 45 euros la botte. 

La plupart des chevaux ont également besoin d’aliments durs supplémentaires, qui coûtent environ 40 euros par mois en fonction du type, de la taille, du poids et du régime d’exercice du cheval. 

Les chevaux en stabulation ont également besoin de litière. La paille est l’option la moins chère, mais elle peut provoquer de la toux. Vous devrez donc peut-être vous tourner vers des tapis en caoutchouc plus coûteux, recouverts de copeaux ou de chanvre.

Nouveaux fers en France

La plupart des chevaux ont besoin de nouveaux fers toutes les quatre à six semaines, il faut donc l’inclure dans votre budget car un jeu complet de fers coûte entre 60 et 90 euros. Si votre cheval n’a pas besoin de fers, ses sabots doivent être régulièrement taillés par un maréchal-ferrant, ce qui coûte environ 30 euros par fois.

Transport en France

Si vous envisagez de transporter votre cheval à travers le pays, une remorque est indispensable – sans oublier une voiture capable de la tracter ! Il est également conseillé d’avoir un peu d’argent de côté en cas d’urgence.  

Coût total en France

Si vous additionnez chaque coût impliqué, vous pouvez vous attendre à dépenser un minimum de 3 000 euros par an en tant que propriétaire de chevaux. Mais ne soyez pas surpris si le coût s’élève à plus de 10 000 euros, sans compter le prix d’achat initial de l’animal. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *