Chiot qui court

Éduquer un chiot : quand commencer et par quoi ?

Les chiots apprennent constamment de nouvelles choses, que ce soit à partir de leur environnement ou d’un entraînement rigoureux. Quand est-ce qu’il faut éduquer un chiot et comment s’y prendre ? Les réponses dans ce guide ?

Quel est l’âge optimal pour l’éducation de notre chien ?

Les propriétaires de chiens se posent de nombreuses questions sur le dressage, notamment sur le moment où ils doivent éduquer un chiot (âge de dressage des animaux). L’éducation d’un animal de compagnie est avant tout un investissement à long terme. Cela requiert un effort dans les premiers mois de coexistence avec le nouvel animal. Cette relation constituera la base d’un lien fort entre le propriétaire et le chien. Avec l’aide d’un comportementaliste canin var pour vous accompagner vous saurez tout ce qu’il y a à faire.

Beaucoup pensent que les chiens sont formés après l’âge d’un an, car avant cela, ils sont incapables d’apprendre, parce qu’ils ne pensent qu’à jouer. Il s’agit d’une erreur ! Entre l’âge de 12 et 16 semaines, le chiot peut suivre des leçons de dressage. Celles-ci sont importantes pour le développement de votre chien et sont aussi très divertissantes.

Lors des séances de dressage, des exercices fondamentaux et des ordres de base comme « assis », « couché », « reste » et « viens » seront enseignés (et il pourra même commencer à apprendre des tours amusants comme « donner la patte » ou « se retourner » !)

Caniche

Quelles sont les astuces pour améliorer l’apprentissage d’un chiot ?

Avant d’éduquer son chiot, il y a quelques astuces pour l’éducation canine. En effet, avec ces conseils, votre chiot délaissera les mauvaises habitudes, renforçant ainsi votre complicité.

Renforcement positif ou méthode positive

Il existe plusieurs techniques de dressage pour jeune chien. Cependant, l’éducation positive reste la plus plébiscitée. Cette méthode pour éduquer un chiot consiste à récompenser le comportement souhaité par une friandise (croquettes). Il convient de proscrire les punitions, telles que :

  • Les corrections brutales,
  • Les colliers à chocs,
  • Le harnais,
  • Les cris trop forts (interdit de crier/gronder sur les chiots),
  • Le collier de dressage,
  • Les colliers étrangleurs,
  • Le collier anti-aboiement,
  • Le sifflet ultrason,
  • Les colliers à pointes,
  • Les techniques de manipulation basées sur la dominance.

En effet, ces dernières peuvent avoir des conséquences à long terme chez votre chien adulte, entraînantes diverses formes de peur et d’anxiété.

Le dressage aux limites

Pour éduquer un chiot, ce dernier doit comprendre les diverses interdictions. Votre chien apprend à connaître les limites de son domaine, qu’il s’agisse d’une simple pièce ou de tout votre jardin. L’enseignement des règles et de l’étiquette de la famille peut également inclure l’apprentissage des limites. Après tout, si votre chien n’entre jamais dans votre chambre, il n’apprendra jamais à dormir sur votre lit. Le dressage aux limites est aussi essentiel pour la sécurité, en particulier lorsque vous travaillez à l’extérieur.

La socialisation

Présentez au chiot de nouvelles images, de nouveaux bruits et des odeurs inédites. Pour lui, le monde entier est nouveau, bizarre et inhabituel. Le fait d’éduquer un chiot implique que l’on doit lui faire découvrir convenablement son environnement. Faites l’effort de présenter à votre chiot le plus grand nombre possible :

  • De personnes (vétérinaire, personnes âgées),
  • Des autres races de chiens (berger, retriever, beagle, berger allemand, rottweiler, terrier, chihuahua, labrador, Husky, chien de chasse, chien de garde, chien guide,).
  • De lieux,
  • De sons,
  • De sensations différentes (caresse, promenade sans laisse, rester seul).

Vous pouvez par exemple le faire marcher sur de la moquette, du bois dur, du carrelage et du linoléum. N’hésitez pas aussi à lui présenter les autres animaux dans la famille, s’il y en a.

L’apprentissage par la propreté

L’éducation de la propreté, souvent appelée apprentissage des toilettes, constitue un préalable essentiel à l’adoption d’un chiot. Il faut de l’engagement et de la patience pour apprendre à un chiot (ou à un chien adulte) le moment et l’endroit appropriés pour faire ses besoins.

L’essentiel pour éduquer un chiot doit reposer sur le renforcement positif plutôt que sur la punition. Alors, comment faire exactement pour apprendre à un chiot à faire ses besoins ? Et si vous avez un chien adulte qui n’est pas propre ?

Cela doit commencer par un programme en utilisant des phrases de manière répétitive comme « faire pipi » ou « urine ». Ces expressions doivent être dites à chaque fois que vous emmenez le chiot dans la zone d’élimination (jardin…).

Dans tous les cas, avant de penser à adopter un chien. Il convient de prendre en compte certaines mesures au préalable :

  • Discuter avec des dresseurs, des comportementalistes, des éducateurs canins ou éducatrice, un comportementaliste, un spécialiste de la psychologie canine.
  • S’informer sur les cours de dressage pour chien dans un club canin.
  • Lire un livre animaux de compagnie (chiens et chats) comme un eBook.
  • Être patient, car le toilettage, la socialisation du chiot, le dressage des chiens demande des efforts.
  • Savoir que chaque chien possède son propre caractère (agressif, chien dominant, chiens peureux).